Navigation – Plan du site
Comptes rendus de colloques

Le Università e le guerre dal Medioevo alla Seconda Guerra mondiale / Les universités et les guerres, du Moyen Âge à la Seconde Guerre mondiale

Colloque international, Padoue, 19-20 novembre 2009
Patrick Ferté
Référence(s) :

Le Università e le guerre dal Medioevo alla Seconda Guerra mondiale / Les universités et les guerres, du Moyen Âge à la Seconde Guerre mondiale, Colloque international, Padoue, 19-20 novembre 2009

Texte intégral

1L’année 2009 coïncidait avec l’anniversaire de deux événements qui ont marqué de façon diverse l’histoire de l’université de Padoue : d’une part, le cinquième centenaire de la Guerre de Cambrai [1508-1510] qui contraignit l’université à cesser toute activité durant huit ans, interruption  académique la plus longue de toute l’époque moderne et contemporaine ; d’autre part le bicentenaire d’une des guerres napoléoniennes, la Guerre de la Cinquième coalition, au cours de laquelle les Autrichiens occupèrent une dizaine de jours la ville de Padoue, interrompant une seconde fois la vie académique, même si c’était pour très peu de temps. Ce colloque organisé par les professeurs Piero Del Negro et Gian-Paolo Brizzi sous l’égide du C.I.S.U.I. (Centro internazionale per la Storia delle Università italiane et de l’université de Padoue a donc été l’occasion de  scruter, à travers les nombreux conflits dont les universités ont été victimes de quelque façon, les rapports entre l’Université et la guerre, en tenant également compte du rôle que la première a pu avoir sur la seconde, soit en tant qu’institution, soit en tant que matrice du savoir.

2D’où un programme bipartite : le premier volet a été consacré aux universités en temps de guerre, distinguant l’avant et l’après période napoléonienne, celle-ci apparaissant comme une tentative de militarisation de l’institution, annulant la pluriséculaire opposition entre le lettré et le soldat, entre la plume et l’épée et ouvrant la voie à la participation active du monde universitaire à la guerre : en témoigneront particulièrement les révolutions européennes de 1848 et les deux Guerres mondiales, cependant que le processus stimulait au sein de l’Université même, les anticorps de mouvements pacifistes.

3La seconde journée du colloque a mis en relief le rapport entre l’université et la guerre sur le plan scientifique. Les relations entre guerre et paix ont été évidemment l’objet de réflexion parmi les universitaires du passé, qu’ils fussent spécialistes du droit international ou économistes, historiens ou sociologues. Mais si aucune discipline « humanistique » ou littéraire n’a pu éluder l’analyse d’un thème aussi rémanent dans l’histoire de l’humanité, on ne saurait oublier les relations, plus ou moins directes, entre la science universitaire et la guerre, que ce soit du côté des médecins (par exemple, la chirurgie s’est affirmée dans une large mesure comme une science militaire) ou sur le plan technologico-scientifique : ainsi, traditionnellement, de l’ingénierie, mais encore, à partir des XVIIIe et XIXe siècles, de la chimie, de la physique nucléaire surtout, sans oublier, ces dernières décennies, l’informatique, toutes sciences universitaires qui ont contribué à doter la guerre d’armes toujours plus dévastatrices et sophistiquées.

4Si le monde universitaire italien a donné lieu à la majorité des exposés, l’envergure européenne s’est fait jour par des études sur les universités espagnoles (M. Pezet), bavaroises (H. Schlosser), autrichiennes (M. R. Di Simone) et françaises (P. Ferté).

5Voici l’ordre des communications et la traduction des titres en Français.

1re journée : les universités en temps de guerre

Session I : Du Moyen Âge à la Révolution française

6Carlo Frova : La guerra nella storia delle Università italiane di età medievale / La guerre dans l’histoire des universités italiennes au Moyen Âge.

Paul F. Grendler, Le università italiane e la guerra, 1494-1630 / Les universités italiennes et la guerre de 1494 à 1630.

Francesco Piovan, Lo Studio di Padova durante la guerra di Cambrai / L’université de Padoue durant la Guerre de Cambrai [1508-1510]

Patrick Ferté : L’Università di Parigi e le guerre di religione / L’université de Paris durant les Guerres de Religion.

Hans Schlosser : L’Università ducale bavarese di Ingolstadt : un propugnatore della ricattolicizzazione e un baluardo della Controriforma cattolica durante la guerra di Trent’Anni / L’université ducale d’Ingolstadt (Bavière) : un champion de la recatholicisation et un bastion de la Contre-réforme.

Session II. Dix-neuvième et Vingtième Siècles

7Alessandra Ferraresi : La militarizzazione degli studenti in epoca napoleonica / La militarisation des étudiants à l’époque de Napoléon Ier.

Romano Paolo Coppini, Alessandro Breccia : Il Bataglione Universitario e la bataglia di Curatone e Montanara tra storia e memoria / Le Bataillon universitaire et la bataille de Curatone e Montanara entre histoire et mémoire.

Piero Del Negro : Gli studenti dell’Università di Padova caduti nelle due guerre mondiali / Les étudiants de l’université de Padoue tués durant les deux Guerres Mondiales.

Mariano Peset : Professori e studenti delle Università spagnole nella guerra civile / Professeurs et étudiants des universités espagnoles durant la Guerre civile.

Elisa Signori : Università e guerra in epoca fascista / Université et guerre à l’époque fasciste.

Deuxième journée : les sciences universitaires et la guerre

Session I. Les sciences « humanistiques »

8Maria Rosa Di Simone : La dottrina del diritto di guerre nell’università austriaca del Settecento / La doctrine du droit de guerre à l’université autrichienne au 18e siècle.

Maria Gigliola Di Renzo Villata : L’Università degli studi di Milano e lo studio del diritto in tempo di guerra tra la Lombardia e la Svizzera (1940-1945) / L’université de Milan et les études juridiques en temps de guerre en Lombardie et en Suisse (1940-1945).

Luigi Tomassini : Università, scienza e mobilitazione  nella Grande Guerra / Université, science et mobilisation durant la Grand Guerre.

Giorgio Rochat : Piero Pieri e la storia militare all’Università dagli anni Trenta agli anni Sessanta del Novecento / Piero Pietri et l’histoire militaire à l’université des Années 1930 aux années 1960.

Session II : Les sciences techniques et scientifiques

9Luigi Pepe : Tra militanza e ricerca scientifica i matematici italiani e la Grande Guerra / Militantisme et recherche scientifique chez les mathématiciens italiens durant la Première Guerre mondiale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrick Ferté, « Le Università e le guerre dal Medioevo alla Seconda Guerra mondiale / Les universités et les guerres, du Moyen Âge à la Seconde Guerre mondiale », Les Cahiers de Framespa [En ligne], 6 | 2010, mis en ligne le 01 décembre 2010, consulté le 23 avril 2017. URL : http://framespa.revues.org/563

Haut de page

Auteur

Patrick Ferté

Université de Toulouse II-Le Mirail (CNRS/Framespa)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les Cahiers de Framespa sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Les Cahiers de Framespa
  • Logo France, Amériques, Espagne – Sociétés, pouvoirs, acteurs
  • Logo Université Toulouse – Jean Jaurès
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Les cahiers de Revues.org