Navigation – Plan du site
Varia

Avant-propos à « Un manuscrit du Libro Verde de Aragón : le Ms 18305 de la Biblioteca Nacional de España »

André Gallego

Texte intégral

1L'étude que présente Monique Combescure Thiry s'inscrit dans le droit fil des recherches qu'elle avait entreprises pour la soutenance de sa thèse de doctorat en 1999, recherches qui s'étaient concrétisées par la présentation et la transcription scrupuleuse de quatre manuscrits anonymes du Libro Verde de Aragón. Ces textes contiennent une série de précisions sur la généalogie de familles juives vivant en Aragon, avant et après l'expulsion décrétée par les Rois Catholiques en 1492.

2L'on s'interroge encore sur la paternité de ce relevé généalogique qui semble avoir été composé par un assesseur de l'Inquisition aragonaise, réfugié à Peñaflor, puis à Belchite pour fuir la peste qui s'était déclarée à Zaragoza en 1507. Peu habitué à l'oisiveté, il aurait décidé d'occuper ses loisirs à dresser les généalogies des familles juives vivant en Aragon, dans le but déclaré de mettre en garde les chrétiens de vieille souche (cristianos rancios) contre des alliances matrimoniales avec des juifs convertis (conversos). Pour ce faire, il proposait de rappeler à ses concitoyens quels avaient été les patronymes qu'avaient adoptés certains conversos dont les descendants avaient tissé des liens familiaux avec des membres de la société aragonaise, aussi bien dans le monde des commerçants, banquiers, artisans des différents corps de métiers, que de l'entourage royal et de l'aristocratie.

3Une telle mise en garde répondait à ce souci de pureté de sang (limpieza de sangre), dont on retrouve la première mention dans la Sentencia-Estatuto de la cathédrale de Tolède en 1449. Ce document, en effet, interdisait aux convertis d'origine juive l'accès aux professions et charges les plus honorables.

4En fait, l'auteur du Libro Verde ne s'était pas contenté de signaler les lignées parentales des conversos, il rappelait au passage les ennuis qu'avaient connus certains d'entre eux après leur conversion : certains avaient été emprisonnés dans les geôles inquisitoriales, d'autres avaient porté l'habit infamant, le sambenito, exposé encore sur les murs de quelque église paroissiale, d'autres enfin avaient été livrés au bras séculier et brûlés en personne ou en effigie.

5La diffusion de ces textes eut tout d'abord pour conséquence l'accentuation des tensions sociales en Aragon. La noblesse terrienne de vieille souche et les paysans qui se vantaient de la pureté de leur sang lurent ou écoutèrent ravis ce texte qui flétrissait l'ascendance de ces nobles citadins arrogants ou de ces commerçant et artisans affairés, convertis de fraîche date, qui dans les périodes de pénurie devenaient des boucs émissaires tout désignés. Les fils de conversos de leur côté devaient mal accepter le rappel de leurs origines.

  • 1 Quelques copies échappèrent aux flammes et sont parvenues jusqu'à nous. Elles ont été étudiés et (...)

6Les passions soulevées furent si fortes que la diffusion du Libro Verde fit l'objet, dès 1601, de discussions et de démarches de la part des membres de la Diputación aragonaise visant à en freiner la diffusion, en raison du scandale qu'il continuait à susciter. Par la suite, devant l'échec des mesures d'interdiction prises contre ce que l'on qualifia de libelle, le débat fut porté devant les instances religieuses et universitaires, sans que, pour autant, l'on parvienne à freiner sa diffusion. Il faudra attendre l'intervention de l'Inquisiteur Général, Andrés Pacheco, qui, prenant le relais d'une Pragmática royale du 10 février 1623, demande de rassembler tous les exemplaires et de les brûler en un autodafé, et menace de peines sévères quiconque en garderait un exemplaire1.

7En fait, les tensions sociales engendrées par le Libro Verde ne suffisent pas à expliquer sa condamnation par les autorités civiles et religieuses. Il avait eu un autre effet néfaste : celui de provoquer une pénurie de candidats à des charges publiques. Craignant que l'on découvre dans leur ascendance quelque ancêtre converso, les éventuels postulants renonçaient à engager les procédures exigées. D'où le blocage qui se produisit dans certaines institutions : ainsi, sous Philippe IV, l'attribution de 5 000 habits militaires restait en suspens. On s'explique dès lors qu'un mouvement se soit dessiné, timidement d'abord, puis avec plus de vigueur, pour une révision de ces procédures et pour le rejet de témoignages fondés sur des mémoriaux anonymes.

  • 2 Biblioteca Nacional Española, Ms 18305.

8On comprendra, dès lors, l'intérêt de la scrupuleuse transcription effectuée par Monique Combescure de ce manuscrit du Libro Verde jusqu'ici méconnu2, et qui présente des variantes notables avec les précédents. Elle est précédée, comme il se doit, d'une description minutieuse du manuscrit (pagination, graphie, réclames, marges, blancs et espaces libres, titres et abréviations), d'une étude comparative avec les autres manuscrits et de l'évocation de la place relative des différentes familles répertoriées dans les manuscrits précédemment étudiés.

Haut de page

Notes

1 Quelques copies échappèrent aux flammes et sont parvenues jusqu'à nous. Elles ont été étudiés et quelquefois retranscrites, la première fois par Rodrigo Amador de los Ríos : El Libro Verde de Aragón, Revista de España, 1885, n° 420, p. 549.

2 Biblioteca Nacional Española, Ms 18305.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

André Gallego, « Avant-propos à « Un manuscrit du Libro Verde de Aragón : le Ms 18305 de la Biblioteca Nacional de España » », Les Cahiers de Framespa [En ligne], 16 | 2014, mis en ligne le 01 juillet 2014, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://framespa.revues.org/2956

Haut de page

Auteur

André Gallego

Professeur émérite à l'université de Toulouse-Jean Jaurès, membre du Laboratoire FRAMESPA, UMR 5136.
gallego.andre@wanadoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les Cahiers de Framespa sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Les Cahiers de Framespa
  • Logo France, Amériques, Espagne – Sociétés, pouvoirs, acteurs
  • Logo Université Toulouse – Jean Jaurès
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Les cahiers de Revues.org